Les actualités des Assistants Maternels de l'Aveyron et du Lot

La colère d'une assistante maternelle!

505456.jpg

L'essentiel: à la veille du déconfinement et de la reprise du travail pour certains parents, des assistantes maternelles dénoncent l'absentéisme de la PMI de Figeac. 

" Nous n'avons aucune consigne, c'est inadmissible, c'est une faute grave!". C'est un véritable coup de gueule que pousse cette assistante maternelle qui préfère garder l'anonymat. Après avoir interrompu son activité pendant toute la durée du confinement, elle se prépare aujourd'hui à retrouver les trois enfants dont elle a habituellement la charge. Seul bémol, elle n'a reçu aucune préconisation pour assurer la sécurité des enfants de la part de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) de Figeac dont elle dépend. 

La seule information que j'ai reçue de la part du département, c'était quelques jours avant avant le début du déconfinement. Ils nous disaient: "Lavez vous les mains et faite preuve de bon sens". Mais nous sommes liés aux parents par un contrat de travail. Ce n'est pas de bon sens dont il faut faire preuve mais de professionnalisme", s'exclame l'assistante maternelle qui déplore "l'absence d'initiative personnelle de la part de la PMI de Figeac". Le port du masque est-il obligatoire pour les assistantes maternelles? Les gestes barrières, et notamment la distanciation sociale doivent-ils être appliqués aux enfants? Quelles dispositions doivent encadrer l'accueil des parents et les temps de restauration? L'absence de réponses empêche l'assistante maternelle d'élaborer pour l'heure tout protocole à destination des parents. Moins remontée, mais tout aussi délaissée, Ingrid Gouret, une autre assistante maternelle dépendant également de la PMI de Figeac ne peut que constater le manque cruel d'informations. "Je n'ai reçu aucune consigne, par contre, quand j'ai eu besoin d'une dérogation pour accueillit un cinquième enfant, la PMI m'a de suite répondu", assure-t-elle. A la différence de sa consoeur, elle a continué de travailler pendant le confinement et en tire une certaine sérénité à l'approche du 11 mai. "J'ai été mise de suite dans le bain. Dès le début, on a établi des règles avec les parents. Je ne suis pas inquiète pour la suite". Seule ombre au tableau, l'absence de masques et de protections; "Comme d'habitude, nous ne sommes pas considérées en tant qu'assistantes maternelles", déplore celle qui a été contrainte de commander elle même les masques en tissu qui lui permettront de travailler. 

Pourquoi ce silence? Interrogé à ce sujet, marc Gastal, conseiller départemental, assure qu'un courrier a été envoyé aux assistantes maternelles. Celui ci préconise les mesures classiques: lavage des amins, utilisation de mouchoirs jetables, désinfection des poignées de porte, etc. "Un protocole national plus complet devrait être envoyé d'ici la fin de semaine", assure Marc Gastal, qui rappelle que deux numéros ont été mis àdisposition des assistantes maternelles. 

Caroline Peyronel

Article du 7 mai 2020 paru dans La Dépêche du Lot

505456.jpg

Générale  Virginie WINDELS   26 juin 2020


Articles Coup de cœur
 Dates à retenir

Jeudi

21

Janvier
2021

Information

Analyses de pratiques 


Jeudi

17

Juin
2021

Information

Analyses de pratiques 

Jeudi

07

Octobre
2021

Analyses de pratiques 

Jeudi

09

Décembre
2021

Information

Analyses de pratiques 

Toutes les dates

Page précédente : Calendrier annuel Ludothèque
Page suivante : Coups de cœur