Les actualités des Assistants Maternels de l'Aveyron et du Lot

Les assistantes maternelles sont-elles de vraies professionnelles de la petite enfance ?

Cette question est un brin provocatrice mais elle reflète néanmoins une réalité et une ambition qui se font jour depuis quelque temps. On ne peut pourtant répondre que par l’affirmative à cette question, sinon comment appeler ces personnes (les assistantes maternelles), qui s’occupent neuf à dix heures par jour à leur domicile d’enfants âgés entre 0 et 6 ans, que des parents leur ont confiés le temps de leur journée de travail et qui, fortes de leur agrément et de leur formation, garantissent le meilleur développement possible et les soins les plus adaptés à l’enfant hors du domicile familial ? 

Il n’en faut pas douter : les assistantes maternelles sont bien des professionnelles de la petite enfance qui s’occupent d’éducation avant tout. 
Ce qui apparaît comme une évidence ne l’est pas pour autant pour la branche professionnelle des assistants maternels du particulier employeur qui souhaiterait rapprocher davantage ces professionnels des métiers à la personne au sens large comme la garde à domicile, qui inclut aussi bien les enfants que les personnes âgées ou handicapées.
Surprenant !

Y aurait-il une concordance plus grande entre une assistante maternelle et une garde à domicile d’une personne âgée qu’entre une assistante maternelle et une auxiliaire de puériculture ou une Atsem ? Il semble que la réponse est évidente. Pas pour la branche professionnelle cependant, ni pour l’institut Ipéria, organisme qui gère la formation continue des assistantes maternelles, qui voit certainement dans ce rapprochement son intérêt propre plutôt que celui des assistantes maternelles et des enfants, en termes de manne financière et du maintien de son monopole sur la formation continue. 
Plutôt que de travailler à multiplier les évolutions entre les métiers de la petite enfance et les modes d'accueil du jeune enfant, l'école maternelle et l'accueil périscolaire, la branche professionnelle a choisi de créer surtout des passerelles entre les métiers du domicile.

Est-ce vraiment ce que souhaitent les assistantes maternelles pour leur devenir professionnel ? On est en droit d’en douter. Mais à elles et à leur représentants d’y répondre…

Et vous, quelle serait votre réponse : service à la personne ou professionnel de la petite enfance ? 

Cet article est la reproduction de la lettre d'information de :
 

Générale  Virginie WINDELS    4 juillet 2019



Page précédente : Calendrier annuel Ludothèque
Page suivante : Coups de cœur